Le Septième Fils

 

Bande annonce VF            –        Bande annonce VOSTFR

Présentation

Le Septième fils est l’adaptation cinématographique de la saga littéraire L’Epouvanteur. C’est un film fantastique britanno-américano-canadien réalisé par Sergeï Bodrov et avec Joseph Delaney (auteur de la saga) au scénario. Il est sorti en France en décembre 2014.

Le rôle principal (Thomas Ward) est incarné par Ben Barnes, qu’on a pu voir auparavant dans les épisodes deux et trois de Narnia. A ses côtés, on retrouve Jeff Bridge (Maître Grégory), Julianne Moore (Mère Malkin) et Alicia Vikander (Alice).

Le résumé du film est assez classique. Une sorcière maléfique s’échappe de la prison dans laquelle elle était retenue pour dominer le monde. Le dernier rescapé d’un ordre secret chargé de combattre les créatures de l’obscur, maître Grégory, n’a pas vraiment d’autres choix que de l’affronter une nouvelle fois. Il va entraîner son nouvel apprenti, Thomas Ward, dans une quête où le mal sera une dangereuse tentation.  Car lorsqu’on est Epouvanteur, on ne peut espérer laisser son coeur loin de la noirceur de l’obscur.

Mon avis

/!\ Il est possible que la suite de cet article contienne des spoilers. /!\

Ce que j’en ai pensé … Si on met de côté l’adaptation de la saga, je suis obligée de reconnaître que ce n’est pas un mauvais film, loin de là. Ca reste un film fantastique au scénario assez classique, aux rebondissements plutôt prévisibles et au dénouement à tendance idéal, mais on ne s’ennuie pas du tout. Les effets spéciaux sont vraiment bien exécutés, que ce soit pour les monstres, les cascades ou les décors. Les acteurs sont plutôt bons dans leurs rôles respectifs. Bémol pour l’histoire d’amour qui donne l’impression d’être là pour caser la dose réglementaire de relation amoureuse mais sinon, allez voir le film, vous avez de grandes chances de passer un bon moment.

Maintenant, je suis forcée d’ajouter à mon avis l’aspect « adaptation depuis une saga ». Je sais bien que pour des raisons techniques, artistiques et personnelles, on ne peut pas calquer entièrement ce qu’il se passe dans un livre pour le mettre sur grand écran. Mais j’estime que lorsqu’on adapte un univers déjà existant, on le respecte et on n’en fait pas n’importe quoi (si on veut tout rééécrire, on se lance dans la fanfiction ou la fanvid … Enfin tout ce qui se rapporte au travail sur un univers par un fan selon ses goûts). Ce qui m’étonne le plus, c’est de voir Joseph Delaney au scénario et constater le « massacre » qu’ils ont fait avec l’oeuvre de base. Le brave homme a probablement dû s’adapter aux contraintes du format (120 minutes) et des scénarios de films mais quand même .. .En fait, on retrouve des ingrédients phares de la série mais tout est déconstruit.

Déjà, l’apprentissage de Thomas, ça commence quand il a douze ans et ça se poursuit sur des années. Bien entendu, il lui arrive des tas d’aventures qui le forment au fur et à mesure des livres. Alors si je peux comprendre qu’on nous mette un acteur de trente-trois ans pour nous incarner Thomas qui du coup, se situe désormais aux alentours de 25 ans, je trouve ça ridicule de nous raccourcir le film à une semaine (la durée sur laquelle se déroule le film, environ). C’est loin d’être facile d’être un Epouvanteur (même les apprentis vieux de 10 ans peuvent se faire décimer en un clin d’oeil) et en quelques jours, on n’a pas le temps d’apprendre tout ce qui est nécessaire (surtout quand on ne sait même pas viser un lapin !). M’enfin, paraîtrait que c’est la magie du cinéma …

Je ne sais plus exactement où je m’étais arrêtée dans la saga (je vais d’ailleurs bientôt la reprendre) mais si certains éléments importants ressurgissent au fil du film (le secret de la mère de Thomas, Mère Malkin, l’amourette entre Alice et Thomas, la chasse contre l’obscur), tout est mélangé et nous est balancé à la figure alors que c’est si bien ordonné dans les livres …Sans parler de l’ennemi Mère Malkin, il est bien difficile de retrouver la trame du premier livre. D’ailleurs, Tusk, c’est un méchant, normalement. Le « serviteur » de l’Epouvanteur, c’est un Gobelin velu normalement, qui est souvent invisible et n’apparaît que sous la forme d’un chat roux, qui s’occupe de la maison (j’attendais beaucoup de ce personnage qui a tout simplement été balayé du film et remplacé par un méchant. Qui pour le coup est gentil mais aurait tout à fait pu rester dans son rôle de méchant. De toute façon, un de plus ou un de moins, ce sont toujours les gentils qui gagnent. Avec plus ou moins de pertes).

De plus, on a l’impression que les Epouvanteurs ne combattent que des sorcières dans le film et en plus, sont toujours obligés de tuer pour se débarrasser d’un nuisible. Or, dans le livre, j’ai plutôt l’impression qu’ils choisissent d’entraver ou de chasser les créatures de l’obscur (qui sont bien plus nombreux que de « simples » sorcières) plutôt que directement les tuer. Evidemment, ils ne font pas de cadeaux si leur vie est en danger mais hé ! Pourchasser les créatures de l’obscur, c’est leur gagne-pain, il faudrait pas tout décimer trop vite ! J’aurais apprécié voir Thomas creuser des fosses pour y enfermer des créatures mais bon, en plus du Gobelin, on m’a ôté ce plaisir là.

J’éviterai d’évoquer la romance Alice/Thomas qui nous est imposée en moins de deux. Ca risquerait de m’énerver. On peut être un héros sans avoir besoin d’une histoire d’amour pour exister. Des bisous et des câlins, ça ne fait de mal à personne et en période de guerre, ça vous remonte le moral, mais n’en faîtes pas trop non plus !

Conclusion

Ca m’embête vraiment parce que pour quelqu’un qui ne connaît pas la saga littéraire, c’est un bon film qui mérite d’être vu (je dis pas se le mettre en boucle tous les soirs pendant trois ans, mais au moins une fois). Mais pour moi qui ait lu les livres, c’est un peu décevant car l’univers aurait mérité une meilleure adaptation (un film par livre ou une série mais pas la réécriture fouillie de toute la série dans une seul film).

Je lui accorde donc la note de 6/10 parce que  le film est quand même sympa, les acteurs jouent pas trop mal et les effets spéciaux sont très réussis. Mais en ayant lus les livres, je ne peux pas mettre plus.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s