Boîte à bonheur

DSC_1883

La boîte à bonheur, c’est un concept tout simple : garder une trace écrite des événements positifs de la vie. Souvenir heureux, bonne tranche de rigolade, citation qui rend le sourire … On écrit ce qu’on ressent, on le glisse dans la boîte et quand on n’a pas trop le moral ou qu’on a envie de se remémorer de bons moments, on pioche au hasard (ou on peut aussi se refaire toute la boîte !).

Je ne suis pas du genre à déprimer, mais j’ai une très mauvaise mémoire et j’adore écrire ! Alors je me suis dit que c’était une excellent moyen d’utiliser ma passion pour pallier à mon défaut de mémoire. On peut aussi se fabriquer une boîte où l’on rassemble aussi bien les bons moments que les mauvais mais quitte à avoir du mal à se souvenir de quelque chose, autant oublier tout ce qui était négatif dans mon année.

J’ai commencé la boîte à bonheur en janvier 2015. J’aimerais avoir le courage de mettre un mot par jour (parce que mine de rien, j’en connais pas mal, des petites joies quotidiennes !) mais je n’arrive pas encore à me tenir à ce rythme. Mais je glisse un ou deux papiers par semaine et c’est déjà pas mal (surtout que ma boîte n’est pas spécialement super grande …).

Pour le moment, dans ma boîte à bonheur, on trouve des photos, des tickets de cinéma, un ticket de caisse, une feuille de score (chaque objet étant accompagné d’une légende explicative) et des résumés de souvenirs. J’essaierai de vous montrer l’avancée du projet de temps en temps. En tout cas, si vous aussi, vous faîtes une boîte à bonheur, n’hésitez pas à partager les photos !

Publicités

Calendrier de l’Avent 2014

Vous connaissez tous le principe du Calendrier de l’Avent, n’est-ce pas ? Pour ceux qui l’ignoreraient : il s’agit d’un calendrier qui commence le 1er décembre et dure jusqu’au 24. Il permet de faire patienter les petits (et parfois les grands !) jusqu’à Noël, en découvrant chaque jour un cadeau.

Le calendrier de l’Avent se décline de nos jours sous de multiples formes. Pour les marques de chocolat, c’est l’occasion d’offrir un bonbon par jour. Pour les jouets, il s’agit d’obtenir une pièce pour construire un petit décor qui sera fini le 24 décembre. Quand on le fait maison, on peut choisir ce qu’on veut mettre dedans : un chocolat quotidien, une surprise (faite main ou achetée), un p’tit mot gentil (ou méchant, après tout !), de beaux cadeaux …

L’année dernière, j’ai inauguré mon premier Calendrier de l’Avent fait maison pour Tiphaine. Cette année, j’ai récidivé et j’ai doublé mes productions : Greg et Tiphaine ont le droit tous les jours d’avoir un p’tit quelque chose pour patienter jusqu’à Noël !

DSC_1839Ayant un budget moyen pour deux calendriers et m’y étant prise un peu tard (on croit toujours avoir le temps et au final, on se retrouve à quelques jours de décembre sans rien !), j’ai coupé la poire en deux. Dans chaque petit cube, j’ai glissé deux friandises (j’aurais aimé trouver le temps, le courage et le matériel pour les faire maisons, mais je les ai acheté !). Le plus simple, c’est de choisir dans la gamme des Célébrations ou des Kinder, puisqu’ils proposent des chocolats versions mini dans des emballages individuels, ce qui est pratique à glisser dans une petite boîte. Mais après, chacun fait à son envie et selon les goûts de la personne à qui l’on offre le Calendrier (ou ses goûts à soi si on se fait le Calendrier pour soi-même =D)

Pour accompagner les 24 cubes, j’ai donné à mes deux chouchous 24 enveloppes (que je n’ai pas pris en photo, évidemment !). Pour Tiphaine, j’y ai glissé plusieurs photos de ses acteurs préférés avec une fiche descriptive. Pour Greg, il y trouve des blagues ou des « bons » pour se faire offrir des cadeaux (« bons » que j’ai fait moi même et qu’il peut utiliser quand il veut). J’aurais aimé leur écrire des histoires à suivre tout au long du mois de décembre mais j’ai pas eu le temps. Et comme je n’avais pas numéroté les cubes (j’avais pas envie d’écrire au marqueur noir des chiffres sur le beau papier et je n’avais pas le temps et l’idée pour numéroter joliment les cubes !), je ne pouvais pas imposer un sens précis de lecture …

Ca leur fait une jolie surprise tous les jours, qui demande du temps et de l’investissement à préparer (j’ai appris à mes dépens qu’on ne pouvait pas produire 48 cubes et 48 enveloppes en un claquement de doigt !), mais le budget reste quand même assez bas. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’article qui décrit le processus de fabrication ici.

N’hésitez pas à proposer vos astuces et vos idées surprises. J’adore faire des cadeaux pour les gens que j’aime et des fois, juste une petite carte ou une belle lettre, ça peut faire plaisir, alors prenez un peu de temps et lancez-vous =)

Calendrier de l’Avent 2014 : réalisation

Si jamais vous êtes intéressés pour réaliser votre Calendrier de l’Avent et que mon idée vous plaît, voici les fournitures et ma méthode de réalisation (en résumé, parce que c’est pas bien compliqué).

Pour réaliser 2 enveloppes (13cmx11cm), il faut :

10 minutes (le temps de tracer proprement le patron sur la feuille, de le découper bien droit et de coller ce qu’il faut)

un tube de colle

un patron (ou vous pouvez vous lancer uniquement avec la règle, mais l’avantage du patron, c’est que vous avez juste à mesurer une fois et tracer les contours, pas besoin de s’embêter à faire des mesures parfaites à chaque enveloppe)

un critérium (pour tracer des traits fins et qu’on peut effacer si besoin, c’est mieux !)

une feuille 30cmx30cm

On prend son patron (ou la règle), on trace les contours sur le papier et on découpe soigneusement. Ensuite, on plie attentivement les languettes, on met de la colle dessus et on plie la partie inférieure de l’enveloppe jusqu’à venir la coller sur les languettes. On n’a plus qu’à glisser un p’tit mot gentil, une blague, une photo, un cadeau plat, un indice sur les cadeaux à recevoir à Noël, une histoire, un souvenir communs …. La liste n’a de limites que votre imagination 😉

 

Pour réaliser 4 cubes (4cmx4cm), il faut :

30 minutes (traçage du patron, découpage et collage)

un tube de colle

un patron (même chose que les enveloppes, on peut simplement faire ça à la règle, mais ça prend plus de temps qu’un simple détourage de patron)

un critérium

une feuille 30cmx30cm pour l’extérieur

une feuille 30cmx30cm pour l’intérieur

On trace le patron sur la feuille « extérieur » et la feuille « intérieur ». On découpe avec attention et on colle la partie blanche de chaque feuille l’une contre l’autre (de façon à ce que lorsqu’on regarde le cube à plat, on voit de chaque côté un motif différent). On plie les languettes et les arêtes du cube. On encolle les languettes (sauf une, qu’on collera une fois le cube rempli) et on plie soigneusement le cube, en appuyant bien sur les languettes pour que ça tienne mais en faisant attention de ne pas abîmer la structure.

 

Les explications que je donne sont assez brèves parce que je pense qu’il n’y a rien de très compliqué dans cette réalisation. De plus, ce sont des exercices que vous avez déjà dû réaliser en cours (je me rappelle qu’on construisait des dés quand j’étais en primaire). Le mieux, avant de se lancer dans ce projet, c’est de faire un « test » avec une feuille blanche, pour voir si on maîtrise la technique de pliage. Et si jamais vous avez besoin d’explications supplémentaires, n’hésitez pas à m’en demander =)

 

Indications particulières :

Pour la colle, j’ai utilisé au départ une colle spéciale Scrapbooking mais comme je l’ai finie avant d’arriver au bout de mes deux calendriers, j’ai fini par me rabattre sur une colle standard (qui ne laissait pas de trace sur le papier (point positif) mais qui collait beaucoup moins bien que la colle Scrap’)

Pour les feuilles,J’ai un stock de papier pour le Scrapbooking impressionnant (qui date d’une époque brève où j’ai tenté de m’y mettre + héritage de l’époque où ma Maman faisait beaucoup de scrap’ et de travail sur le papier). Mais j’ai surtout utilisé un lot de 180 feuilles (3×60 coloris différents) pour le Scrapbooking par Artemio et un lot de 18 feuilles (120g/m²) Paper Touch by Clairefontaine. Je n’ai évidemment pas tout utilisé, j’ai choisi des coloris qui allaient avec Noël (vert et rouge principalement, un peu de bleu et de jaune).

Pour ne pas trop perdre les chutes de papier dues aux différents découpages, j’ai utilisé des poinçonneuses avec des formes originales (sapin, coeur, dinosaure …) pour créer des confettis que j’ai glissés dans les cubes. Ca évitait de jeter les bouts de papiers tout de suite à la poubelle et ça permettait de rajouter un côté festif =)